Qu'est ce que le dégroupage ?
Le dégroupage doit supprimer (loi européenne oblige) le monopole de France Télécom (pour la France) pour la téléphonie.
Concrètement, la loi exige que l'opérateur historique (France Télécom pour la France) permette à des opérateurs (fournisseur d'accès FAI) d'accéder à ses infrastructures pour que ceux-ci aient la possibilité d'installer leurs équipements. C'est l'accès direct à la boucle locale de France Télécom.
L'opérateur peut accéder aux paires de cuivre du répartiteur et aller jusqu'à l’utilisateur final. L'opérateur dispose d'une salle de colocalisation pour installer ses équipements (DSLAM pour Digital Subscriber Line Access Multiplexer ou Multiplexeur d'accès DSL). France Télécom loue le tout aux opérateurs.
Les opérateurs contrôlent leurs réseaux, sur lesquels peuvent circuler voix et données, et disposent de leurs propres offres. Toutefois les opérateurs ne contrôlent pas la partie du réseau qui s'étend de la prise téléphonique au central téléphonique. Les opérateurs paient France Télécom pour bénéficier de cette partie du réseau et contribuer à son entretien mais ne participent pas à l'amortissement des investissements. Si l'utilisateur perd tous liens avec France Télécom il est en dégroupage total, sinon il est en dégroupage partiel.

Dégroupage partiel

La voix et les données circulent sur la ligne téléphonique. Il est possible d'utiliser Internet en haut débit tout en ayant sa ligne téléphonique disponible.
Un opérateur, autre que France Télécom, bénéficie du haut débit (connexion ADSL) pour le transport des données. Il ne fournit pas la téléphonie. Celle-ci est toujours fournit par France Télécom via le réseau téléphonique commuté. L'utilisateur est toujours abonné à France Télécom qui s'occupe d'acheminer les données de type voix. Son fournisseur d'accès Internet achemine les données numériques. Le dégroupage partiel n'exclut pas un abonnement ADSL avec téléphone illimité.

Dégroupage total

Le fournisseur d'accès prend en charge la totalité de l'acheminement des données en utilisant éventuellement la technologie VoIP (Voice over IP). Il s'agit d'utiliser la voix sur réseau IP c'est à dire de communiquer avec la voix sur tout réseau acceptant ou utilisant TCP/IP ce qui est le cas d'Internet. Cette technologie supporte la téléphonie IP (ToIP, Telephony over Internet Protocol). L'utilisateur n'a donc plus de relation de quelque sorte que ce soit avec France Télécom. L'opérateur contrôle l'intégralité de la ligne. Pour vérifier si l'on peut bénéficier de ce service il convient de faire un test d'éligibilité. Attention toutefois, le bas débit devient inutilisable quoiqu'il soit possible que certains télécopieurs continuent de fonctionner.
Généralement l'utilisateur a souvent la possibilité de conserver son numéro de téléphone grâce à la portabilité du numéro.
De nombreux sites proposent de réaliser le test d'égibilité. Il suffit généralement de saisir son numéro de téléphone.
risque

Aventic PC à domicile sur les Hauts de Seine - 92 :
réparation d'un PC en panne avec un dépannage informatique à domicile,
avec ou sans ADSL une connexion Internet optimisée,
sécurité de navigation sur Internet,
sécurité informatique.

Aventic PC à domicile intervient aussi sur le 78, le 75 et 95 et propose de la formation informatique.